Guide du bien-être au quotidien

Couleur Chanvre, créateur de linge de maison naturel en Chanvre pur

Comment améliorer son bien-être ?

QUID de notre bien-être ? Les Français sont souvent présentés comme des gens grognons et râleurs, éternels insatisfaits de leur situation. Derrière ces clichés, une étude de l’INSEE démontre que les français sont plutôt attentifs à la notion de bien-être et de qualité de vie. Interrogé pour l’étude, un échantillon d’adultes de la population estime même en moyenne, sur une échelle de 0 à 10, son bien-être à 6,8.

 

Le bien-être qu’est-ce que c’est ?
Le bien-être est un état, que l’on cherche tous plus ou moins à atteindre, il est directement lié, dans des proportions différentes selon les individus, à plusieurs facteurs de notre vie personnelle.
Tout d’abord notre plaisir bien sûr, notre santé, notre confort, notre réussite matérielle, à la réalisation de soi, et enfin à l’harmonie avec soi-même, les autres individus et notre environnement.

 

On peut différencier le bien-être physique u bien-être psychologique.
Le bien-être physique renvoie à une bonne santé physiologique générale et à la satisfaction des besoins essentiels du corps.
Le bien-être psychologique est quant à lui une composante personnelle plus subjective.
Cette distinction nous rappelle la devise latine toujours actuelle “Mens sana in corpore sano”, à nous qui aspirons au bien-être, pendant plus rationnel ou juste première étape de l’accès au bonheur.

 

Il convient donc de profiter des leviers accessibles pour soigner sa santé, et améliorer son mental et sa qualité de vie.
Car si certains facteurs sont difficilement contrôlables, comme la réussite sociale par exemple ou la réussite d’une relation amoureuse, d’autres sont tout à fait à notre portée :
Soigner notre santé en faisant attention à notre nutrition, notre sommeil et notre lieu de vie.
Éviter le stress, aménager un environnement direct propice à l’équilibre psychologique, en soignant sa décoration, en veillant à une bonne disposition des meubles, en choisissant son linge de maison, etc…

 

Nous allons donc voir ensemble dans ce guide tout ce que nous pouvons faire pour améliorer notre bien-être au quotidien.

1 – Un intérieur sain pour son bien-être

interieur-sain-pour-bien-etre

Le bien-être de chaque personne est donc son bien-être psychologique et physiologique.
Pour ce dernier, l’environnement direct va jouer un rôle majeur dans la santé et donc la qualité de vie d’une personne.
Il faudra donc soigner l’endroit dans lequel on évolue une grande partie de notre temps, son lieu de vie, afin de ne pas s‘exposer à des éléments nuisibles.

 

Ces menaces domestiques revêtent plusieurs formes, des parasites, de la poussière, jusqu’à la composition même de nos produits ménagers…
Tout ceci provoquant des problèmes de santé plus ou moins irréversible, comme des allergies, des maladies respiratoires, etc…

 

Il convient de s’attaquer à chacune de ces sources de problèmes pour s’assurer une maison saine et un bien-être maximum dans son lieu de vie.

Se débarrasser des acariens

Les acariens existent partout dans nos lieux de vie, même dans les intérieurs les plus propres. Êtres microscopiques, ils ont la fâcheuse tendance de déclencher des réactions allergiques chez certaines personnes.
Éternuements, démangeaisons, cette allergie peut porter un rude coup à votre bien-être au quotidien, mais aussi sur le long terme sur votre santé respiratoire avec les développements de polypes par exemple.

 

Pour diminuer leur nombre ou les faire tout bonnement disparaître plusieurs moyens existent et il faudra souvent les associer.
Fortes températures (plus de 55°C), acaricides, diminution de l’humidité et le chauffage de la pièce.
Il faudra aussi se séparer des « niches » à acariens comme les coussins, ou les peluches.

Les allergies, poisons de votre bien-être quotidien

En France, près de 30% de la population est allergiques au pollen, selon les chiffres 2015 de l’Anses .
Il s’agit là de l’allergie la plus répandue, mais l’allergie peut être également une réaction à certains médicaments, certains aliments et peut donc affecter durablement votre santé et votre bien-être, voir même vous coûter la vie, pour les allergies les plus virulentes.

 

L’allergie étant une hyper réaction du système immunitaire. Nos défenses immunitaires, nos anticorps sont là pour faire la guerre aux bactéries.
En cas d’emballement du système immunitaire, il va produire des anticorps contre des éléments qui ne sont pas forcément des menaces comme des cacahuètes ou du pollen.

 

En guise de remède, avant tout, il faut consulter un médecin pour un diagnostique.
Les antihistaminiques pour l’urgence et la désensibilisation, sur du plus long terme, font partie des solutions.

La santé et la prolifération des champignons

Le développement des champignons ou mycoses végétales dans nos habitations se résume bien souvent à la prolifération de moisissures, ces champignons microscopiques qui prospèrent dans l’humidité et les espaces non aérés correctement, peuvent devenir un cauchemar et envahir un bâtiment.
Ils font pourrir le bois, peuvent endommager la structure de l’habitat et surtout sont un danger pour votre santé et votre bien-être.
Elles causent des maladies et allergies, les personnes les plus affectées sont comme souvent les personnes fragiles d’un point de vue respiratoire ou immunitaire (personnes âgées, femmes enceintes, bébés, personnes asthmatiques…)

 

Pour lutter contre ces champignons, il y a bien sûr la solution de l’application d’un fongicide.
On peut l’acheter dans le commerce, ou bien fabriquer sois même un fongicide naturel.
Pour ce qu’on appelle communément le salpêtre sur les murs, les traitements seront divers, à vous de voir lequel est le plus approprié selon la situation.

Les produits toxiques dans la vie de tous les jours

Notre bien-être est quotidiennement mis à l’épreuve par nos habitudes de consommation.
En effet si on ne fait pas attention, on ne se rend pas compte que nous sommes entourés de bien de consommation contenant des produits toxiques pour notre organisme, avec son lot de réactions allergique à court terme, et de maladie plus grave comme le cancer à long terme.

 

Que ce soit les émanations toxiques de notre linge de lit, que nous respirons toutes les nuits ou les jouets de nos enfants fabriqués à base de plastiques toxiques.

 

Les produits d’entretien sont également une très bonne illustration. Nous sont proposé dans les publicités et dans les supermarchés des produits ménagers d’une efficacité redoutable, mais surtout extrêmement toxique pour l’homme et pour l’environnement.

 

Heureusement, il existe un grand nombre de substituts 100% naturels, de la recette de grand-mère au bicarbonate de soude, jusqu’aux produits ménagers Bios.
Toutes ces menaces invisibles nécessitent une prise de conscience du consommateur pour éviter de mettre en danger sa santé quotidiennement et affecter durablement son bien-être et son intégrité physique.

2 – Vivre zen pour notre bien-être

vivre zen pour son bien-etre

En ce qui concerne le bien-être mental, il existe différents moyens à notre disposition plus ou moins efficace selon les personnes, afin de favoriser un bon équilibre de l’esprit et être zen.

 

L’environnement direct va également jouer un rôle primordial dans cet équilibre, ainsi qu’un certain mode de vie qui propose d’éviter au maximum de parasiter notre bien-être psychologique. Il s’agit de tout faire pour vivre zen.

Les bienfaits du Feng Shui

Il y a beaucoup à apprendre des autres cultures et de leur façon d’appréhender le bien-être personnel. Le Feng Shui en est un très bon exemple, cette méthode ancestrale taoïste d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie d’un lieu de manière à favoriser la plénitude physique, morale et intellectuelle de ses habitants, le bien-être donc.

 

Pour ce faire, il s’agit d’agir judicieusement sur l’aménagement de notre milieu de vie, agencer l’habitat en fonction des 5 éléments (le feu, la terre, le metal, l’ eau et le bois) et l’équilibre entre les 2 forces contraires qui sont le Ying et le Yang, pour obtenir un équilibre des forces et la circulation de l’énergie.

 

En pratique en ce qui concerne l’aménagement de votre logement, chaque pièce doit adopter certaines règles afin de respecter la circulation de l’énergie et l’équilibre favorable à l’activité de la pièce.
On retiendra par exemple que le lit dans la chambre ne doit pas être directement en face de la porte, qu’il ne doit pas y avoir d’installation électrique ou d’ordinateur dans la chambre, ou encore que la télévision doit être à coté d’une plante verte afin d ‘éliminer les ondes négatives.

Relaxation pour retrouver le bien-être

Pour un bien-être optimum et s’assurer de vivre zen, il faut réussir à gérer et réguler ses émotions, son anxiété et son stress.
Pour se faire, il est possible avec des exercices et des méthodes de relaxation d’influer sur son mental et sa façon d’appréhender la vie.

 

La relaxation peut prendre différentes formes, de la respiration profonde en passant par la méditation, la réflexologie, la sophrologie.
Lorsqu’elle est pratiquée régulièrement, la relaxation nous apprend à être à l’écoute de notre corps, et de nos émotions et de son mental.
Elle peut même permettre de modifier nos schémas négatifs et nous installer durable dans un bien-être maîtrisé.

 

Les massages externes sont également considérés comme de la relaxation, ils peuvent permettre la décontraction des muscles et ainsi la disparition des tensions physiques, ce qui aura pour conséquence de libérer le mental.

L’équilibre retrouvé grâce au Yoga

Yoga et bien-être

Également dans la recherche d’équilibre entre le corps et l’esprit, le Yoga est une pratique venu d’Inde visant, par la méditation et les exercices corporels, à réaliser l’unification de l’être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel.

 

Relativement récent dans le paysage occidental, il est désormais bien installé, des cours sont disponibles un peu partout et s’adressent aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux enfants, aux gens désirant lutter contre le stress.

 

Même si vous êtes un adulte bien portant, la pratique régulière du Yoga pourra vous aider à améliorer votre sentiment de bien-être.
Le yoga est une des pratiques qui illustre le plus la devise romaine « un esprit sain dans un corps sain » affirmant qu’un corps sain est absolument essentiel pour l’évolution mentale et spirituelle.

 

Le yoga que l’on connaît consiste à faire des exercices respiratoires et des postures (il en existe plus de 1 000). Ces postures portent souvent des noms évocateurs, l’arbre, le cobra, etc… Et leur degré de difficulté est progressif.
La posture la plus connue est celle du lotus (assis jambes croisées) qui est souvent utilisé pour faire de la méditation.

 

On peut tester la petite routine matinale de Yoga de Delphine pour être en forme toute la journée.

La décoration « zen »

On sait que notre lieu de vie, notre environnement direct, joue directement sur notre qualité de vie, notre humeur, équilibre et notre bien-être au quotidien.
Ainsi à la manière du Feng Shiu et de la disposition du logement, soigner la décoration de son habitat est un moyen d’influer sur son ressentit.
Qui n’a pas fait l’expérience d’avoir un sentiment de bien-être en entrant dans une pièce à la décoration particulière, ou inversement un sentiment de malaise, et d’étouffement, dans une pièce à la décoration chargée et criarde.

 

Outre les aspects de la décoration intérieure qui sont liés à la mode du moment, il y a tout de même des tendances indépendantes qui garantisse un sentiment de « zenitube » et de bien-être.
L’utilisation des couleurs non-agressives, comme les pastels claires, les beiges,etc…
Le blanc symbole de pureté qui diffuse au mieux la lumière et garanti ainsi une impression maximum de clarté dans le logement.
Également une décoration épurée avec un minimum d’objets visibles, favorise l’impression d’ordre général.

 

Aussi, il ne faut pas hésiter à intégrer dans la décoration des éléments de Feng Shui pour les choix des matières par exemple, ou encore pour l’ajout de point d’eau ou de plante verte.
Nul doute que la décoration zen est le plus qui vous permettra d’atteindre le bien-être lorsque vous évoluez dans votre logement.

Le « Slowlife » comme philosophie de vie

Dans une société où tout va de plus en plus vite, où tout le monde est connecté en permanence, où les centres urbains fourmillent, où une information en chasse une autre, où les habitudes de consommation se dirige de plus en plus vers l’instantanéité, où des applications nous permettent de savoir s’il faut se mettre à l’avant du métro pour que notre correspondance se passe le plus rapidement possible, et d’autres qui nous fournissent un taxi juste en cliquant sur un bouton… Certains ont choisi de prendre le contre-pied de ce mode de vie citadin et pour leurs bien-être d’adopter le « slow life ».

 

Le « slow-life » c’est prendre le temps d’apprécier la vie, lacher prise sur les petits tracas matériels du quotidien. Réduire ses attentes, pour éviter les frustrations.

 

Plus une philosophie de vie, il s’agit prendre le temps pour éviter le stress inutile, quitte à choisir délibérément les chemins de traverse, les solutions les moins rapides, se construire un havre de paix ou la folie ambiante ne nous atteint pas, de mettre ne pratique le proverbe « l’important c’est le voyage pas la destination »

Redécouvrez le linge de maison d’antan !

Découvrez le linge de maison Couleur Chanvre, fabriqués en France à base de fibres de chanvre naturelles.

3 – Mieux dormir : pas de bien-être sans sommeil

Pas de bien-être sans sommeil

Gros ou petit dormeur, lève-tôt ou couche-tard, nous avons tous des besoins différents par rapport au sommeil.
Ce qui reste vrai pour tout le monde, c’est que le sommeil est absolument essentiel pour sa santé et son bien-être,au-delà de problèmes de vigilance pendant la journée, un sommeil de mauvaise qualité peut entraîner à long terme hypertension, obésité, diabète, troubles émotionnels, et déficit immunitaire.

 

Un sommeil de qualité permet à notre organisme de récupérer physiquement et psychologiquement, et de reconstituer ses défenses immunitaires contre les menaces comme les virus et les bactéries.
Il est pourtant bien souvent la dernière roue du carrosse en ce qui concerne les attentions portées à sa santé.
L’occasion de faire un point pour bien comprendre comment fonctionne le sommeil et tout ce que vous pouvez faire pour mieux dormir, on vous le détaille ici.

Optimiser ses cycles de sommeil

Le déroulement d’une nuit de sommeil n’est pas linéaire, il est composé de cycles (3 à 5) de sommeil de 90 minutes en moyenne selon les personnes.
Chacun de ces cycles comporte plusieurs phases dont l’importance varie au cours de la nuit.

 

· L’endormissement : respiration plus lente, muscles détendus.
· Le sommeil lent léger : 50% de notre temps de sommeil, il s’agit de la transition entre l’état de veille et le sommeil profond. Pendant cette phase un léger bruit peut vous réveiller.
· Le sommeil lent profond : 20% du sommeil total, c’est le moment de récupération physique.
· Le sommeil paradoxal : 25% du cycle de sommeil, la période des rêves, ou se construirait beaucoup d’aptitudes psychologique. Cette phase termine le cycle.

 

Mais comment faire pour ne pas “casser” ses cycles de sommeils, et sentir une grosse fatigue due à des réveils incongrus pendant la nuit ?
Outres les pathologies du sommeil, qui méritent un diagnostique par un spécialiste, un bon moyen de ne pas être réveillé au beau milieu du sommeil profond ou paradoxal et de se procurer un appareil (une montre par exemple) qui repère des signes extérieurs physiques et vous réveille à la fin du cycle complet.

La température, déterminante pour un sommeil de qualité

La température joue également un rôle essentiel dans notre bien-être, et c’est aussi valable durant notre sommeil.
Tout le monde se souvient de mauvaises nuits en temps de canicule ou encore se réveillant car le ou la partenaire s’est enroulé dans la couette nous laissant démuni dans le froid.
Ceci étant les exemples les plus évidents, mais pour bénéficier du meilleur sommeil possible, il faut respecter certaines règles naturelles.

 

Le sommeil est tout d’abord lié à notre température corporelle interne. Aux alentours de 37 degrés, elle baisse d’un degré pendant la nuit suivant notre horloge biologique. La baisse naturelle de la température, le soir venu, favorise donc biologiquement l’endormissement, d’où l’intérêt d’avoir une température légèrement inférieure dans la chambre que dans les pièces de vie.
La température de l’enveloppe du corps, quant à elle, doit être de 30-32° à peu près. Il s’agit de la température de confort thermique idéale à une bonne qualité de sommeil. Une « niche thermique » que l’on crée dans nos draps, et qui une fois établie favorise la somnolence.

 

Ni trop chaud, ni trop froid, il est donc établi qu’une température idéale pour votre chambre est autour de 18 degrés, bon pour votre sommeil et votre respiration, il faut cependant réchauffer votre enveloppe corporelle jusqu’à30-32° pour une bonne qualité de sommeil et un bien-être optimal le jour venu.

Le rapport direct entre literie et bien être quotidien

En camping, sur le canapé d’un ami ou dans le train, on dort moins bien que dans son lit, c’est sûr.
C’est évident pour tout le monde, et pourtant beaucoup négligent encore la qualité de leur literie, négligeant le fait que la différence entre une literie moyenne et bonne literie est déterminante pour la qualité de sommeil et donc votre état de bien être au jour le jours.

 

Bien sûr, une bonne literie, cela a un coup, mais tous ceux qui ont franchi le pas vous le diront, il s’agit d’un investissement indispensable sur sa santé.
Et pour ceux qui voient les choses d’un point de vue complètement économique, l’argent dépensé dans votre matelas et sommier sera largement rentabilisé par un surcroît de productivité en journée.

 

Votre literie idéale sera à déterminer en testant, le choix du matelas, de l’oreiller, de la taille du lit, etc… Est bien sûr subjectif et dépend des personnes.

L’articulation alimentation-sommeil

Les causes des troubles du sommeil sont nombreuses et amènent à une altération de notre bien-être. Parmi elles, on oublie très souvent de s’attarder sur ce que l’on met dans nos assiettes.
Ce que l’on mange a aussi un impact direct sur la qualité du sommeil, il y a les aliments qui favorisent une bonne qualité de sommeil, d’autres qu’il faut éviter.
Les excitants comme le thé, le café, le thé et les boissons à base de cola contiennent de la caféine, agissant sur le système nerveux, et sont à proscrire dans l’après-midi, car ils agissent encore plusieurs heures après.
Le chocolat contient une molécule également proche de la caféine.

 

Les sucres lents ou rapides, en quantité raisonnable favoriseraient aussi le sommeil. D’ailleurs, les marins sur les bateaux mangent quelque chose de sucré lorsqu’ils ont besoin de se reposer, car le sucre provoquant bien un regain d’activité, il ne faut pas attendre plus de 10-15 minutes avant que la redescente provoque des somnolences.

 

Enfin le sommeil nécessitant une température interne relativement basse, le corps en pleine digestion produit beaucoup de chaleur et aura du mal à réguler cette température
Il faut donc ne pas trop manger, choisir un menu léger (oublier les glucides, fritures, les fromages) et attendre au moins 1 heure voire 2 après le repas pour aller se coucher.

La lumière et notre qualité de sommeil

Pour optimiser son bien-être, il faut être à l’écoute de son horloge biologique, et celle-ci se synchronise sur la lumière, celle-ci lui envoie des signaux d’activité ou d’éveil.

 

La lumière du début de journée déclenche l’activation de la vigilance, de la mémoire, de la température, du système cardio-vasculaire, musculaire, etc…
L’activité pendant la journée conditionne le sommeil pendant la nuit.
La lumière perçue la nuit donne à notre horloge interne un signal contradictoire et provoque des difficultés d’endormissement et une altération de la qualité du sommeil.

 

Un exemple classique d’aujourd’hui est l’utilisation de l’ordinateur avant de se coucher. Ce signal se répétant chaque soir, fini par retarder l’horloge biologique et donc provoquer des difficultés d’endormissement
De même que dormir avec une lumière permanente, même faible, provoque une fragmentation du sommeil, des difficultés pour se ré-endormir, un donc une piètre qualité de sommeil.

4 – La nutrition : base de la bonne santé et du bien-être

nutrition sante et bien-être

Au cours de notre développement, et jusqu’à la période adulte, nous avons appris à lire, à écrire, puis à conduire, nous avons appris un métier, ce ne sont pas des choses innées.
Mais nous n’avons jamais appris à manger…

 

Et pourtant, notre alimentation détermine tout bonnement notre état de santé, nos performances physiques et mentales, notre bien-être quotidien.
Notre métabolisme est au cœur de notre santé, lorsqu’il est affaibli, apparaissent les altérations de notre qualité de vie : prise ou perte de poids, fatigue, stress, troubles du sommeil, etc…

 

Faire attention à notre alimentation, c’est prendre soin de notre enveloppe corporelle, et comme on l’a vue plus haut, les cultures ancestrales de l’humanité ont bien souligner la nécessité de soigner un équilibre entre le corps et l’esprit pour son bien-être personnel.

Les aliments et leurs apports sur l’organisme

On a tous tendance à privilégier certains types d’aliment par rapport à nos envies du moment et notre goût et rarement par rapport à leurs apports sur notre organisme.
Cela pourrait pourtant avoir un effet bénéfique sur notre activité et notre bien-être, chaque aliment apportant une chose spécifique à l’organisme.

 

Les œufs et la viande ont par exemple une forte teneur en zinc et en fer, source de protéines nécessaires à la fabrication de nos cellules et tissus.
Les fruits et légumes sont eux riches en fibres, favorisant un bon transit et en vitamines diverses.
Les féculents sont fournisseurs de glucides, le carburant essentiel au bon fonctionnement de notre organisme et de notre cerveau, idéal à la performance sportive.
Également sources de protéines les poissons et produits de la mer, sont aussi source d’oméga 3, participant à la prévention des maladies cardio-vasculaires, et favorisant le développement et le bon fonctionnement de la rétine, du cerveau et du système nerveux.
Les produits laitiers sont eux la source principal de calcium, essentiel pour le squelette et les dents.

Le potentiel santé des aliments

L’alimentation jouant un rôle essentiel sur notre bien-être physique et moral, il convient de bien connaître les différents nutriments nécessaires à notre organisme et où les trouver. Glucides, lipides, protéines, vitamines, minéraux… Autant de nutriments qui nous sont apportés chaque jour par les aliments que nous consommons.

 

– Les anti-oxydants, comme leur nom l’indique, limite l’oxydation, et notamment les effets du stress oxydant. Il peut en résulter des maladies dégénératives comme Alzheimer, des cancers ou encore des maladies cardio-vasculaires.

 

– Les aliments acidifiants ou alcalinisants : le milieu dans lequel vit nos cellules doit rester stable, et c’est valable aussi pour le PH. Manger trop d’aliments acides par exemple déséquilibre le PH et pour compenser le corps va puiser dans les substance minérales alcalines présentes : os, cartilage, dents, … Ce qui favorise donc l’arthrose, l’ostéoporose, les caries.

 

– Les fibres sont des substances végétales indispensables à une bonne régulation du transit intestinal, mais pas seulement, elles ont un effet rassasiant qui permet de manger moins, et de diminuer notre taux de cholestérol et de limiter l’augmentation de la glycémie.

 

– Les graisses ne se valent pas toutes, si certains sont mauvais pour l’organisme comme les acides gras saturés, d’autres en revanche ont des effets bénéfiques incontestables et contribuent au bon fonctionnement de notre système cardio-vasculaire (ex : les huiles de tournesol, olive, arachide, colza, etc… et les poissons gras)

 

– Le potassium a de nombreuses vertus, réguler l’acidité du corps, prévenir et traiter l’hypertension, l’infarctus et les accidents vasculaire cérébral, et j’en passe…On en trouve dans les légumineuses, les légumes, les fruits/fruits secs. Il est aussi très présent dans la viande, le poisson, le chocolat et les céréales complètes.

 

– Les calories nous apporte l’énergie nécessaire à notre fonctionnement journaliers, mais également toutes les calories ne se valent pas. Il y a des calories bénéfiques, dites “pleines”, elles contiennent des vitamines, des minéraux, des protéines, des acides gras et des fibres, autrement dit des nutriments essentiels, et puis il y a les calories “vides”, sucre raffiné et les graisses saturées.
Vous l’aurez compris, en période de régime, ne vous privez donc pas de calories pleines.


La nourriture Bio

Une étude de l’INRA indique qu’en moyenne un Français ingère près d’1,5 kg d’additifs, pesticides et autres réjouissances par an. On assiste depuis le tournant du nouveau millénaire à une prise de conscience de ce fait, et de plus en plus de consommateurs se tourne vers la nourriture bio dans un souci de bien-être personnel, de respect de la terre et des animaux.

 

Les aliments bio sont légalement, des produits issus d’un mode de culture ou d’élevage n’ayant pas recours aux produits chimiques de synthèse, ou un produit transformé dont 95% au moins des ingrédients répondent à ces critères.

 

Pour encadrer cette production, il y a différents labels “bio” qui servent de garants de ces bonnes pratiques (AB, Bio Europe, Bio cohérence, …)
L’agriculture bio profite d’un fort développement, enregistrant encore une progression de 20% de croissance du marché bio en France entre 2015 et 2016.
Une véritable révolution des habitudes de consommation, et des consommateurs qui se soucie de plus en plus de leur alimentation, de leur santé et bien-être , car en plus de ne plus contenir pesticides, il y a aussi moins de métaux lourds (-48%), ces produits biologiques contiennent bien plus de polyphénols (+60%) et d’antioxydants que les produits conventionnels.

 

Le développement de cette agriculture bio est soutenu par les AMAPS (la première date de 2001), une autre initiative portant les valeurs de la nourriture Bio et favorisant la distribution des produits venant de petites productions locales.
L’agriculture Bio en circuit-court, pour la joie du consommateur et son bien-être.

Bien cuisiner ses aliments pour un maximum de bénéfices sur l’organisme

Avoir les bons produits ne suffit pas à vous assurer une santé d’enfer et un bien-être optimum. En effet, il faut faire attention à la façon de les préparer avant de les consommer. Il y a certaines bonne pratiques de cuisson, de conservation à respecter pour garder aux mieux les nutriments présents dans les aliments.

 

À l’eau, à la vapeur, à la poêle, au four, wok, cocottes,… Il y a de nombreuses façons de cuire les aliments, mais tous les modes de cuisson n’ont pas le même effet sur la santé.
En ce qui concerne la cuisson, il vaudra mieux par exemple cuire vos légumes à la vapeur « al dente » , c’est-à-dire qu’ils restent fermes, le temps de cuisson trop longs ou à l’eau engendre une grosse perte en vitamines et minéraux.
Également, il est préférable de limiter les grillades, les apports en graisse (pour que ça n’accroche pas…). Diététiquement parlant, les plats braisés et les fritures sont à éviter pour votre bien-être à long terme.

 

En ce qui concerne la conservation des aliments, il s’agit d’un point presque aussi important que la cuisson. Rancissement des aliments, prolifération des bactéries autant de causes d’intoxications alimentaires, qui peuvent être évitées en appliquant des bonnes pratiques de conservation. Par exemple, un produit qui a été décongelé ne doit en aucun cas être recongelé, retour des micro-organismes assurés. Il faut aussi maintenir la température du frigo entre 0 et 4 degrés, en oubliant de bien fermer la porte ou en mettant une assiette encore chaude, vous pouvez altérer tous les produits présents dans le réfrigérateur.

Comment bien acheter la nourriture ?

Faire attention à ce que l’on mange, et vouloir consommer uniquement des produits de qualité est la première étape pour soigner sa santé et son bien-être quotidien.
Seulement une fois en rayon, il faut pouvoir trier le bon grain de l’ivraie, et il faut être préparé avant de se lancer dans l’enfer des courses.

 

Pour commencer décrypter les étiquettes permet tout bonnement de savoir ce qu’on mange. Les aliments sont souvent mis en vente par des industriels, et les ingrédients sont un équilibre en goût et rentabilité, mais le facteur santé n’intervient pas toujours.
Le décryptage est donc utile pour connaitre les différents composants et les valeurs nutritionnelles. Il permet aussi de débusquer les additifs alimentaires.
Ces derniers peuvent s’avérer très toxiques pour l’organisme, Propylène Glycol E1520, Diphényle E230, Acide Cyclamique E952… Autant de noms barbares, qui peuvent provoquer cancers, troubles digestifs, des maux de tête, insomnies, prise de poids, douleurs articulaires, trous de mémoire, crises de panique, infertilité… Réjouissant !

 

Un bon moyen de ne pas faire d’erreurs en ce qui concerne l’achat de fruits et de légumes, c’est de suivre les saisons. En effet, il y a de fortes chances que si vous acheter un produit hors saison, il vienne de l’autre coté de la planète, donc avec une cueillette prématuré, un ajout de conservateurs (pour la route) et un long voyage frigorifique qui aura altéré ses valeurs nutritionnels. Encore pire, les produits peuvent dater de la dernière saison et avoir été conservé en congélateur jusque-là.

La nutrition selon l’âge

À chaque âge de la vie, le corps à une activité différente et donc des besoins nutritionnels différends. Il convient donc de ne pas appliquer, sans réfléchir, des conseils nutritionnels trouvés rapidement sur internet sans avoir au préalable vérifié qu’il s’agisse bien des apports nécessaires à votre corps et à votre bien-être à ce moment de votre vie.

 

Un adolescent, en pleine période de développement aura par exemple besoin de plats extrêmement riche en calorie, avec des carences à combler en calcium, fer, vitamine D, etc…
Chez la personne âgée, l’alimentation a pour but de freiner le vieillissement et contrairement à ce que l’on pourrait croire, les seniors ont des besoins nutritionnels comparables à ceux de jeunes adultes, et même supérieurs. Ils auront par exemple plus besoin de protéines et d’eau.

 

Si vous avez donc décidé de prendre soin de votre alimentation, n’hésitez donc pas à vous renseigner sur vos besoins en fonction de votre âge afin d’adapter vos menus.

Elégance et bien être du chanvre !

Découvrez un linge de maison haut de gamme, naturel et fabriqué en France.

5 – Bien-être et travail

bien-etre et travail

On a vue que notre bien-être est lié à notre alimentation, notre sommeil, notre environnement de vie.
Il est aussi bien sûr lié à notre activité principale, notre travail, ce sur quoi on va passer la majorité de nos journées.

 

Tout d’abord parce que son importance dans notre vie peut affecter les autres facteurs de bien-être cités ci-dessus. En effet si vous n’avez pas le temps de manger correctement le midi, si la régularité de votre sommeil est soumise à la règle des 3×8, ou encore si votre lieu de travail est bruyant et inconfortable, votre travail a déjà un impact sur votre bien-être quotidien.

 

Au-delà de toute considération psychologique de réalisation de soi ou d’amour pour son travail, ce dernier peut être également une source de stress dû aux responsabilités, à la pression, ou à l’insécurité de votre emploi.
Autant de paramètres qu’il faut apprendre à gérer au mieux pour soigner son bien-être.

Savoir gérer la fatigue

Près d’un Français sur deux se plaint d’une fatigue persistante au cours de l’année, alors pour travailler dans des conditions optimum, il faut être en bonne forme, afin de pouvoir fournir l’énergie nécessaire tout au long de la journée et ne pas être gagné par la fatigue.

 

Tout d’abord, il faut éviter les surcharge de travail, apprenez à connaître vos limites et n’hésitez pas à dire « non » à vos collègues et vos supérieurs, vous ne rendrez plus service à personne une fois que vous serez en burn-out.
Essayez de vous coucher tôt le soir, si vous sentez l’envie d’aller dormir, même si il y a un bon film à la télévision.
Aménagez-vous un trajet reposant, c’est valable surtout pour ceux qui ont un long trajet, afin d’éviter d’arriver déjà épuisé au bureau le matin après une heure de bouchon, privilégiez les transports en commun, avec un livre et de la musique si possible.
Ne mangez surtout pas trop lourd le midi au travail, sinon, c’est le coup de barre assuré en début d’après-midi. Et en cas de coup de barre tout de même, il ne faut surtout pas manger un snack sucré en pensant que cela va vous requinquer, cela ne fera que vous précipiter davantage dans l’envie de dormir. Privilégiez une banane par exemple.
Enfin faites des pauses régulières, pour vous étirer et retrouver un état de tension et de contraction minimum.

Gérer le stress du au travail

Surcharge de travail, pression de la hiérarchie, peur de perdre son emploi, ambiguïté des rôles et responsabilités de chacun, pression des résultats, contraintes organisationnelles (procédures, réunions…), pression des clients, manque de compétences professionnelles.
Voilà les principales sources de stress au travail.

 

Qui dit stress dit impact sur votre bien-être, votre santé, à court et long terme, car le stress déclenche des maladie
À cela s’ajoute l’environnement de travail, selon le baromètre Actineo / CSA 2015, l’espace de travail a un impact sur le bien-être de 94% des salariés français.
L’espace de travail et son organisation bien optimisé pourrait considérablement réduire le stress des employés. Eviter les open spaces, ajouter des plantes vertes, et autres point d’eau, suivre les préceptes du Feng Shui… Pourquoi pas aménager cet espace au mieux comme on le propose plus haut pour son propre logement, pour le bien-être de tous.
Si vous n’avez pas le pouvoir décisionnel sur ces changements, vous pouvez en parler autour de vous et à vos supérieurs, peut être l’idée pourra faire son chemin.

 

Pour les autres facteurs de stress, par contre vous pouvez essayer de les gérer par vous-même.
En commençant par faire sur vous-même une petite analyse honnête afin de déceler les facteurs les plus générateurs de stress chez vous et agir en conséquence de manière ciblée.

 

Plus généralement, penchez vous sur les méthodes énoncés plus haut comme la méditation, la relaxation, etc… Et essayez au maximum de trouver des centres d’intérêt autres que le travail, en guise de sas de décompression, comme du sport, de la danse,etc… C’est essentiel pour pouvoir prendre du recul pendant les situations stressantes.
La gestion de ce stress au travail est donc à appréhender de manière plus générale en trouvant un équilibre de vie global, travail ou non, qui vous guidera chaque jour et qui vous permettra d’améliorer votre qualité de vie et d’atteindre le bien-être en (presque) toute situation.

 

On vous laisse avec une petite vidéo expliquant quelques gestes bien-être à réaliser le matin pour commencer une bonne journée 😉