Le linge de maison en France

Couleur Chanvre, créateur de linge de maison en fibres nobles de Chanvre, Lin et Coton

Le guide du linge de maison

Regroupant tout le textile à usage domestique, le linge de maison a toujours eu, au-delà de sa fonction première, une dimension culturelle et sociologique particulière et ce, dans toutes les civilisations. Souvenons-nous de l’importance du trousseau de mariage qui a constitué une grande partie de la dot pendant plusieurs siècles. En Alsace au XVIIIème siècle, à la naissance d’une fille, on réservait un champ de lin pour fournir la matière nécessaire à constituer son futur trousseau.

 

L’équipement de la maison fait partie de la culture française et participe largement au rayonnement de notre pays. Des entreprises françaises comptent parmi les fleurons mondiaux du mobilier et de la décoration, des arts de la table et du linge de maison et elles véhiculent l’art de vivre à la française, largement envié dans le monde entier.

 

Mais la production de linge de maison a naturellement évolué au fil des siècles, notamment dans le haut de gamme, et l’époque moderne est marquée par l’évolution des tissus mais aussi bien sûr par la mondialisation.

 

Le linge de lit, le linge de table et de cuisine ainsi que le linge de bain qui constituent le linge de maison restent d’une grande importance dans notre société moderne car ils sont un élément essentiel du bien-être chez soi mais aussi de sa décoration. Ils se doivent d’être à la fois pratiques et esthétiques et on leur demande de plus en plus d’être écologiques.

1 – Un peu d’histoire autour du linge de maison

Histoire du linge de maison en France

Cette importance du linge de maison, dans ses dimensions culturelles et économiques, existe depuis les temps très anciens. Dans l’antiquité déjà, la laine, le chanvre, le lin mais aussi les tissus précieux venus d’Asie, habillaient lits, tables et pièces à vivre dans les riches familles. On connait « la route de la soie » qui a prospéré pendant plus de trois millénaires :
Les tissus constituaient déjà une part très importante des échanges commerciaux, et ils le sont encore aujourd’hui. Les savoir-faire se sont développés en fonction des matières disponibles localement. Ainsi la soie et le coton ont d’abord été travaillés en Asie, mais le développement de techniques industrielles a ensuite déplacé les lieux de production de ces matières vers l’occident. Ainsi l’Angleterre est devenue reine du coton dès le XIXème siècle grâce à la révolution industrielle, supplantant la production de tissus à partir de fibres locales telles que la laine, le chanvre ou le lin.
Dès la fin du XIXème siècle, la demande en linge de maison s’accroit et la France devient un centre de production majeur pour ce type d’articles. Le raffinement du mode de vie « à la française » devient un modèle mondial qui s’exprime notamment dans la fabrication du linge.
La qualité du linge de maison est un signe de statut social. Les riches familles sont friandes de beau linge, de finitions raffinées, volants, dentelles et personnalisent leurs draps avec des monogrammes.
Le linge est précieux et fait l’objet de tous les soins, il est plié méticuleusement et rangé dans des commodes ou des armoires richement décorées. Il est aussi transmis de génération en génération. Les trousseaux de mariage des jeunes filles sont principalement composés de linge de maison et d’art de la table.

Eclosion des savoir-faire régionaux autour du linge de maison aux XIXème et début du XXème siècle

Chaque région française développe ses spécialités, ses traditions, son savoir-faire en travaillant les fibres locales (chanvre, lin et laine principalement) ou importées, coton et soie. Les couleurs, les finitions sont différentes et on reconnait facilement un linge basque d’un linge alsacien ou provençal. Toute une économie locale se crée sur cette base, depuis le linge lui-même mais aussi la menuiserie et l’ébénisterie pour fabriquer les meubles où il sera rangé et certaines régions deviennent les fleurons de cette économie :

 

– La Lorraine est devenue une région phare pour ces productions, notamment les Vosges qui regroupent un grand nombre de tisseurs. Les Vosges fournissent les draps, les nappes et serviettes éponges de nombreux français et obtiennent une vraie reconnaissance de savoir-faire au-delà des frontières.

 

– l’Alsace se caractérise par ses techniques d’impression où les illustrations représentent des motifs traditionnels riches en couleurs.

 

– Il en est de même dans le Sud Est, la Provence et le Languedoc qui développent des techniques d’impressions et des couleurs caractéristiques du soleil et de la Méditerranée.

 

– Le Nord est une très grosse région textile, un peu sur le modèle anglais, où prospèrent de nombreux filateurs et tisseurs.

 

– Dans l’Ouest, on travaille principalement les matières locales, lin et chanvre. La Normandie, la Bretagne, la Vendée et les Pays de Loire filent et tissent des produits au style sobre et élégant.

– Le Sud-Ouest a une grande tradition dans le linge de maison. Le célèbre linge Basque affirme son identité avec son lin aux sept rayures de couleurs, représentant chacune une province du Pays Basque. Il faut noter que le linge basque était au départ «  la mante à bœuf » destinée à protéger le bétail contre la chaleur et les parasites et qui devait aussi absorber leur transpiration. Ce n’est que plus tard qu’il a été décliné en linge de maison. Le Béarn développera aussi ses productions textiles de qualité.

linge de maison traditionnel du sud ouest

– Les régions de montagne travaillent la laine, dans les Alpes mais aussi plus au sud avec la fameuse laine des Pyrénées de renommée mondiale.
– La France est aussi connue pour ses finitions d’un raffinement extrême. Ainsi, la dentelle fait la renommée mondiale de certaines villes comme Calais, Caen ou Chantilly ou le Puy en Velay.

Toutes ces productions de haute qualité sont vendues en France à travers un vaste réseau de détaillants mais aussi dans les grands magasins parisiens, pour lesquels la part du textile est énorme. Pendant longtemps, le Bon Marché, le Printemps et les Galeries Lafayette ont été les vitrines du savoir-faire français en matière de linge de maison.
Mais la fabrication textile française est aussi exportée dans le monde entier qui admire la qualité et le raffinement de ses productions.

2 – Le linge de maison aujourd’hui

linge de maison de nos jours

L’augmentation du niveau de vie dans la seconde moitié du XXème siècle a eu comme conséquence un développement important de l’équipement de la maison, meubles, électroménager et linge de maison. A la disparition des trousseaux se sont substituées les listes de mariage qui font la part belle au linge et aux arts de la table. Mais à la fin du XXème siècle, la disparition des femmes au foyer qui « tenaient la maison » au profit des femmes actives et la baisse du nombre de mariages a modifié les modes de consommation, faisant baisser la production traditionnelle. La concurrence mondiale et la progression rapide des tissus synthétiques a accéléré ce déclin.
Désormais les critères de sélection des produits ont changé, favorisant des tissus pratiques et surtout moins chers, au détriment souvent de la qualité ou de la provenance.

 

C’est ainsi que de grandes enseignes ont conquis le marché avec des produits d’importation. La « mise en ménage » ne se faisant plus comme autrefois, il n’est plus question de garder ses nappes ou ses draps toute une vie. La salle à manger a disparu de nombreux intérieurs, emportant avec elle les tables des repas dominicaux et les dessertes remplies de linge et de vaisselle. La couette a remplacé les draps et les édredons, mais ici aussi les qualités sont très différentes, comme le montre cette enquête.

3 – Les tissus du linge de maison

LES TISSUS DU LINGE DE MAISON

Le tissu est la toile obtenue par tissage de fils, les uns verticaux appelés fils de chaine et les autres horizontaux appelés fils de trame. Ces fils ont été produits à partir d’une fibre, qu’elle soit naturelle, synthétique ou artificielle. La production de fil revient à la filature alors que le tissage est effectué par un tisseur à l’aide d’un métier à tisser.

 

Les historiens s’accordent à dire que le tissage existait déjà au 3ème millénaire avant notre ère en Asie et en Mésopotamie, puis les techniques se sont perfectionnées et répandues dans le monde. La Grèce antique qui vénérait les tissus, a nommé Athéna déesse patronne des tisserands.

 

Historiquement tissé à partir de fibres naturelles comme la laine, le chanvre, le lin ou le coton, le linge de maison est aujourd’hui fabriqué à partir de fibres extrêmement variées que l’on peut classifier en 3 catégories : les fibres synthétiques, les fibres artificielles et les fibres naturelles.
Les fibres synthétiques sont produites par l’industrie chimique, issues du pétrole. Les fibres artificielles sont produites par l’industrie chimique à partir d’une matière naturelle. Enfin, les fibres naturelles peuvent être d’origine végétale comme le coton, le lin ou le chanvre mais ou d’origine animale, comme la laine, la soie ou l’angora.

Tissu en chanvre

Les plus anciens tissus fabriqués étaient en chanvre. Leur solidité et leur caractère imputrescible ont permis de retrouver des tissus millénaires dans un état de conservation remarquable. Le tissu en chanvre est aussi très apprécié pour sa thermorégulation et ses qualités antibactériennes uniques.

Tissu en lin

le tissu en lin

Le lin est une plante cousine du chanvre qui permet de réaliser des tissus fins et très agréables lorsqu’il fait chaud. Son caractère imputrescible a permis de conserver les momies grâce aux bandelettes de lin qui protégeaient les pharaons.

Tissu en coton

Le coton, cultivé en Inde depuis environ 3000 ans av. JC, produit des fibres permettant d’obtenir un tissu agréable et résistant. Le tissu en coton est de plus très blanc naturellement. C’est la fibre naturelle la plus répandue avec près de 90% du marché des fibres naturelles.

Les teintures

Tous ces tissus, avant d’être utilisé doivent être teints (on parle de phase d’ennoblissement du tissu) et les procédés de teinture n’ont pas cessé d’évoluer. Les teintures sont effectuées au départ avec des matières naturelles, végétales ou minérales, les tissus sont aujourd’hui presque tous teints chimiquement, certains procédés restant écologiques alors que d’autres posent clairement un problème de toxicité.

Découvrez le linge de maison en fibres nobles !

Linge de lit, linge de table, découvrez les produits Couleur Chanvre fabriqués en France à base de fibres naturelles.

4 – Le linge de lit

Linge de lit de France

Selon les calculs du sociologue Jean Viard, notre espérance de vie est de 700 000 heures aujourd’hui et on dort entre 200 000 et 250 000 heures, soit environ un tiers de notre vie. C’est dire si le choix de notre linge de lit est important. Faisons un petit tour de ce que comporte le linge de lit.

La couette ayant remplacé la couverture et le drap du dessus et même souvent le couvre-lit, la housse de couette est l’élément majeur qui habille le lit. Son rôle est aussi de protéger la couette qui est d’un entretien plus difficile.

 

Les draps de lit se sont aussi transformés pour être plus pratiques. Le drap housse s’est imposé car il s’adapte facilement au matelas et reste bien tendu. Alors qu’ils étaient traditionnellement blancs pour pouvoir être bouillis, en général une fois par mois, puis séchés sur l’herbe afin que le soleil conserve la blancheur du linge, ils sont aujourd’hui de couleurs ou imprimés. C’est le drap du dessus qui était traditionnellement brodé avec les initiales de la famille ou un motif particulier.

 

La taie d’oreiller est la housse qui protège l’oreiller ou le traversin. Initialement en lin ou en chanvre, les taies ont été fabriquées progressivement en coton et en textile synthétique par souci d’économie. Les dimensions des taies varient d’un pays à l’autre, elles peuvent aussi être carrées ou rectangles.

 

Le couvre lit est souvent confectionné dans un tissu épais décoratif ou en laine. Son rôle est de protéger les draps et d’habiller le lit. Le couvre lit se modernise et se décline en jeté de lit, boutis ou plaid.

 

Le cache sommier est un élément de décoration, de plus en plus courant, destiné à habiller l’ensemble du lit, tout en cachant ses pieds.

 

La parure de lit : on appelle parure de lit l’ensemble des éléments qui composent le linge de lit, draps, housse de couette et taies d’oreiller. Les parures de draps sont composées de draps et taies d’oreiller.

Depuis peu, on distingue un intérêt croissant pour le linge de lit bio. Il garantit l’absence de traitements chimiques ou de résidus de métaux lourds dans la matière mais surtout dans la partie ennoblissement, donc les teintures et les « apprêts », traitements, vernis ou cires.

 

Aussi le linge de lit n’échappe pas au retour du « made in France ». La demande en linge de lit fabriqué en France est croissante car elle garantit l’origine et notamment la traçabilité des traitements subis par le linge, ceux-ci pouvant avoir des conséquences importantes sur la santé.

5 – Le linge de table

linge de table en France

Le linge de table est celui de la convivialité, du bien manger. Et s’il est un pays qui brille par la qualité de sa cuisine et ses arts de la table, c’est bien la France.
Voyons plus en détails de quoi se compose le linge de table.

La nappe est l’élément central du linge de table, destiné à protéger et décorer celle-ci. Les nappes sont aujourd’hui dans tous les tissus et de toutes les formes, rondes, carrées ou rectangulaires.

 

La serviette de table est en général assortie à la nappe et complète la décoration de la table, notamment grâce à des pliages artistiques. Les serviettes de table qui, au départ, étaient nouées autour du cou pour protéger les collerettes, les jabots ou les complets sont plus souvent sur les genoux aujourd’hui. Mais elle est aussi portée au bras gauche des maitres d’hôtels et garçons de café, elle est alors d’un blanc immaculé et on l’appelle le liteau.

 

Le set de table peut se mettre sur une nappe ou à la place d’une nappe. C’est une pièce de tissu, souvent de forme rectangulaire, sur laquelle on place l’assiette, le verre et les couverts et qui protège la table tout en la décorant.

 

Le chemin de table est un grand set de table qui traverse la table en largeur et qui permet alors de placer la vaisselle de deux convives.

 

On associe également souvent au linge de table, le linge d’office ou linge de cuisine, et notamment le tablier, cet « uniforme » des cuisiniers qui sert à la fois à protéger des projections mais a aussi un rôle d’hygiène évident. Aussi membre du linge de cuisine le torchon de cuisine sert quant à lui principalement à essuyer la vaisselle, mais il est aussi utilisé pour la cuisson « au torchon » de certains aliments comme le jambon.

6 – Le linge de maison pour la déco intérieure

linge de maison pour la déco

Autrefois cousu sur mesure pas les couturières ou les maitresses de maison, le linge de décoration est aujourd’hui plus standardisé. Les éléments de décoration les plus courants appartenant au linge de maison sont les rideaux et les housses de coussin pour le canapé.

Les rideaux sont les pièces de tissus que l’on place devant les fenêtres et qui servent à occulter la lumière ou à simplement l’atténuer. Ils sont souvent « prêts à poser » dans notre époque moderne qui cherche à associer le côté pratique à la décoration. Les double rideaux encadrent la fenêtre et ont un rôle principalement décoratif. Les voilages sont en voile de lin, de chanvre ou de coton et de plus en plus en tissu synthétique pour des raisons d’économie, et laissent passer la lumière tout en préservant son intimité. Pour les rideaux plus opaques ou les double rideaux, on privilégie les toiles plus épaisses et plus nobles, ainsi que les velours. Les rideaux habillent les fenêtres mais donnent aussi le ton d’une pièce en étant assortis à l’ensemble du mobilier.

 

La housse de coussin est l’enveloppe de tissu qui recouvre et protège le coussin, celui-ci étant rembourré de plumes, de crin ou de matière synthétique. Grâce à leurs housses, les coussins se présentent de toutes les couleurs, unis ou imprimés, de toutes les formes, ronds, carrés ou rectangulaires,  et dans toutes les matières, naturelles ou synthétiques, pour égayer la maison. Ils peuvent être ergonomiques ou simplement décoratifs, mais ils ajoutent leur touche unique à un canapé, un lit, un fauteuil ou simplement posés par terre.

7 – Le linge de maison vecteur de bien être

LE LINGE DE MAISON VECTEUR DE BIEN ETRE

Le linge de maison participe largement au bien-être de chacun dans la maison, il enveloppe, il protège et contribue à une certaine douceur de vivre. c’est pour cette raison que de plus en plus de personnes sont à cheval sur la qualité de leur linge de maison, car cela influence directement leur qualité de vie, et ce de différentes façons.

Tout d’abord un linge de qualité contribue à un intérieur sain et parce qu’il est directement en rapport avec le corps et avec les muqueuses, il est à surveiller particulièrement. L’augmentation notable de l’espérance de vie a été largement obtenue grâce à une hygiène accrue et le linge de maison y est pour beaucoup. Fabriqué à partir d’une matière saine, lavé et changé régulièrement, le linge de maison ne véhicule pas de microbes et permet même de s’en prémunir.

 

Un linge de maison bien choisi permet également d’améliorer sa qualité de sommeil. Il faut rappeler que nous passons environ un tiers de notre temps à dormir, enroulés dans nos draps et linge de lit. Ce linge doit permettre à notre corps de respirer et d’établir la température idéale pour l’endormissement. Le tissu de ce linge de lit doit être sain et propre pour protéger des microbes et autres affections.

 

Aussi, le linge participe à une quête de sérénité qui est une tendance forte aujourd’hui. Dans un monde qui va toujours plus vite, l’intérieur doit être un havre de paix, un refuge où l’harmonie et la sérénité prévalent. Et le linge contribue largement à cela quand il est sain, naturel et confortable.
La déco et ses éléments dont le linge de maison est une partie essentielle, a donc une influence directe sur la qualité de vie et sur le bien-être. C’est un ensemble de comportements cohérents, qui va de pair avec la recherche d’une nutrition plus saine, plus naturelle afin de parvenir à une vie plus équilibrée.

8 – La production de linge de maison

la production de linge de maison en france

L’avènement de la grande distribution, très puissante en France, avec sa recherche effrénée du prix le plus bas a eu raison des artisans et des savoir-faire textiles uniques de notre pays. Les 30 dernières années ont été meurtrières pour l’industrie textile. Les Vosges et le Nord ont vu leurs usines fermer les unes après les autres. L’industrie linière est quasiment inexistante et presque 95% du lin qui pousse en France est expédié en Chine où il est transformé et nous est retourné avec des articles marqués « lin français ». La plupart des imprimés « régionaux » ne sont plus fabriqués dans nos belles contrées mais en Asie, en Afrique du Nord ou dans la Péninsule Ibérique.

 

Rappelons que le textile représente le deuxième secteur économique mondial après l’alimentaire. Or, le secteur textile français dans son ensemble qui représentait plus de 400 000 emplois en 1990 est à peine à 100 000 emplois en 2016. Retrouvez les chiffres actualisés de l’industrie du textile.

 

L’industrie textile elle-même ne représente que 57000 emplois en 2015, d’après le rapport Union des industries Textiles 2015-2016.

 

Il faut remarquer que très souvent, les marques de tradition n’ont pas disparu. Beaucoup ont supprimé leur outil de production pour devenir distributeurs de produits d’importation sous la même marque, profitant de l’image parfois plus que centenaire de la marque elle-même. Des formules comme « tous nos articles sur mesure sont fabriqués dans nos ateliers français » révèlent une communication hautement équivoque, car la vente de produits sur mesure ne représente bien sûr qu’une part infime.

 

Le textile français a donc considérablement souffert de la concurrence sauvage venue notamment d’Asie, mais le consommateur, de plus en plus informé, a pris conscience de l’importance de la qualité des produits qu’il achète.

9 – Quel avenir pour le linge de maison haut de gamme?

Le XXIème siècle préfigure peut-être une nouvelle ère pour le linge de maison haut de gamme, avec le retour d’un certain cocooning. L’essor de la cuisine et des repas qu’on fait chez soi ou entre amis favorise le développement du linge de table. La prise de conscience de l’importance d’une bonne literie pour un bon sommeil encourage également la recherche de qualité pour le linge de lit. Le bien-être en général oriente désormais le consommateur dans sa quête du bon article. Le linge de grand-mère est ressorti des placards, et réactualisé parfois et l’importance des tissus de qualité et des fibres naturelles pour la santé est de plus en plus reconnue. N’oublions pas enfin que la dimension écologique devient aussi un critère de choix déterminant.
Ainsi, après une période difficile, il est probable que le marché du linge de maison de qualité se développe à nouveau avec une production nationale, vraiment made in France, la clientèle étant plus exigeante car mieux informée, cette clientèle privilégiera son bien-être, ainsi que le côté déco et écologique de ses achats. L’industrie du linge de maison haut de gamme a peut-être de beaux jours devant elle.

Elégance et bien être des fibres longues et naturelles !

Découvrez un linge de maison haut de gamme, naturel et fabriqué en France.