Pollution intérieure : Comment éviter les produits toxiques à la maison ?

Le guide complet pour éviter la pollution intérieure

Nous sommes de plus en plus concernés par la protection de notre environnement et rêvons d’une maison saine et agréable à vivre.
Nous nous évertuons à la rendre plus confortable, plus pratique, à la décorer, à l’entretenir sans nous rendre compte que, bien malgré nous, nous y introduisons des produits néfastes pour notre santé.
La qualité de l’air intérieur inquiète peu les Français, toutefois, il serait cinq à huit fois plus pollué que l’air extérieur.
Ce chiffre de la pollution intérieure est d’autant plus inquiétant que nous passons 80% de notre temps à l’intérieur d’un bâtiment.
Comment lutter contre cette pollution intérieure ? Quels sont donc ces produits toxiques domestiques présents dans nos maison ? Quels risques nous font-ils encourir ? Comment y remédier ?

1 – Quels sont les différents produits toxiques domestiques

différents produits toxiques domestiques

Nous sommes cernés par les produits nocifs. Avant de les combattre et de trouver des alternatives, il convient de les identifier et de mieux en connaître la nature. Des études récentes montrent que dans nos maison nous utilisons couramment des produits issus de la pétrochimie qui se révèlent très néfastes pour notre santé, mais ils ne sont pas les seuls produits dangereux nous entourant. La poussière, l’électronique, les moisissures sont autant de dangers que nous ne pouvons ignorer…

Les produits d’entretien, ces poisons !

Des organismes de protection des consommateurs pointent du doigt des produits de consommation courante vendus en toute liberté dans les grandes surfaces au mépris de leur dangerosité pour la santé. Ces produits contiennent en effet des composants toxiques ou irritants, des allergènes ou des perturbateurs endocriniens.

 

Nous entretenons, lessivons, faisons les vitres, la poussière, nettoyons à tout va pour conserver une maison saine… mais l’effet inverse se produit car sans le savoir, nous remplissons nos placards de produits d’entretien domestiques toxiques !

 

Très peu de contrôles sont effectués sur les produits ménagers et les précautions d’emploi mentionnées sur les emballages sont peu visibles ou inintelligibles. Alors qu’il faudrait éviter de les consommer, nous usons abondamment de désinfectants et d’antibactériens dont certains, par exemple, sont bourrés de chlorure de benzalkonium, allergène bien connu, et peut en conséquence nuire à notre santé.

Méfions nous également des parfums d’intérieur, brumes d’oreillers, bougies parfumées et autres désodorisants. Ils sont à proscrire pour la plupart car ils contiennent des covs qui sont allergisants et polluent nos maisons. Selon “60 millions de consommateurs”, 600 000 à 2 millions de français seraient affectés par des allergies aux parfums.

 

Les lingettes nettoyantes, abusivement vendues comme étant biodégradables, sont elles aussi polluantes et contiennent des substances indésirables.

 

Quant aux aérosols ils sont dangereux à différents titres. Non seulement ils sont inflammables mais ils contiennent également des solvants très dangereux s’ils sont inhalés.

 

Se méfier des mentions “produit naturel” ou “respectueux de la planète”… qui peuvent être trompeurs et mensongers !

Les produits cosmétiques toxiques

Certains produits cosmétiques, tels que certains rouge à lèvres, fonds de teint, gels antibactériens, déodorants certains shampoings, les produits d’hygiène féminine…contiennent de la diéthanolamine très mauvaise pour la peau, ou d’autres substances chimiques qui peuvent s’attaquer au système respiratoire.

Les autres produits toxiques présents dans la maison

Nous croyons vivre dans une maison saine, mais bien des éléments contribuent à la pollution intérieure. Les produits toxiques ne sont pas seulement détectés dans nos produits d’entretien, ils le sont également partout dans la maison.
En général toutes les pièces à l’intérieur d’une maison sont exposées à la poussière. Selon les endroits de la planète, celle-ci peut être composée de différents champignons et bactéries, de métaux lourds, de phtalates et autres produits chimiques toxiques. La poussière provient des fibres textiles, des poils, des pollens, de cellules humaines, de substances provenant des animaux domestiques, d’insectes morts, des moisissures, des particules de béton et de ciment, .ainsi que de déchets alimentaires …).

Les meubles rembourrés du salon, tels que les canapés et les fauteuils ou les matelas de la chambre sont traités avec des produits ignifugeants qui sont considérés comme polluants et suspectés d’être des perturbateurs hormonaux.

La colle et les vernis, utilisés dans le montage des meubles, sont également dangereux pour la santé.

Les rideaux et les stores sont des nids à poussière et des COVs peuvent s’en dégager.

Dans les maisons anciennes,certaines peintures renferment du plomb et les nouvelles peintures dégagent des vapeurs qui peuvent s’avérer toxiques.

Les revêtements de sols en PVC, les tapis et moquettes retiennent la poussière et dégagent des COVs.

En chauffant, le matériel électronique peut lui aussi libérer dans l’air des émanations chimiques nocives car il est composé de PVC, des métaux lourds.

 

La cuisine n’est pas épargnée si l’on sait, par exemple, que les boîtes de conserve en aluminium qu’elle renferme contiennent du bisphénol A qui s’avère être un poison s’il est ingéré. Nos casseroles antiadhésives sont fabriquées avec du teflon provenant d’un acide nocif et non biodégradable, qui adhère, au moment de la cuisson, aux aliments que nous ingérons ou se diffuse dans l’air que nous respirons. L’eau que nous utilisons contient du chlore et parfois des substances dangereuses telles que le plomb.
Les bouteilles d’eau en plastique, les boîtes de rangement ou de conservation de la nourriture en plastique peuvent contenir du bisphénol ou des phtalates.

La salle de bain cache, elle aussi, des produits à bannir : En plus des produits cosmétiques, les rideaux de douche, souvent en PVC peuvent être dangereux ainsi que les moisissures souvent présentes dans les pièces humide.

 

Les chambres d’enfant renferment aussi leur lot de mauvaises surprises. Les enfants sont cernés par des objets du quotidien qui s’avèrent toxiques? A commencer par les biberons qui sont souvent réalisés en plastique malgré les risques que l’on connait, les couches où l’on détecte des résidus de substances toxiques (COVs, herbicides,…), les jouets en plastique ou recouverts de peinture toxique fabriqués pour la plupart à l’étranger, certains vêtements… Il faut être vigilant jusque dans le choix des jouets de nos enfants. Tout cela semble effarant quand on sait combien les enfants sont plus fragiles.

2 – Les dangers de la pollution intérieure pour notre santé

pollution interieure et danger pour la sa

Les dangers que nous encourons pour notre santé ne sont pas les mêmes selon les produits que nous utilisons et les substances qui les composent et auxquelles nous sommes exposés.

 

Certains détergents utilisés fréquemment pour conserver une maison saine (comme les produits à vaisselle) peuvent s’attaquer à la protection naturelle de notre peau. Si leurs composants nettoyants sont agressifs, ils génèrent des tiraillements, une sécheresse anormale de la peau ou des allergies…

 

Les produits à vitre à base d’amoniaque, les détergents pour laver les sols provoquent des allergies et des infections de l’appareil respiratoire.

 

L’eau de Javel si elle est utilisée trop fréquemment déclenche des maux de tête et peut provoquer des brûlures si elle est en contact avec la peau ou les yeux.

Les produits d’entretien pour le lave-vaisselle ou la salle de bains, sont si efficaces qu’ils peuvent irriter les voies respiratoires, brûler la peau, les yeux, la bouche, l’oesophage et notre appareil digestif si quelques gouttes sont ingérées ou en contact.

 

Les produits aérosols pour nettoyer les fours, les salle de bains, les déboucheurs de canalisations, nous exposent également à de graves brûlures (au second ou 3ème degré)ou à des irritations importantes des voies respiratoires pouvant être mortelles.

 

Des brûlures importantes et des irritations peuvent survenir également lors de l’utilisation de gel pour les toilettes. Quant aux blocs WC désodorisants, ils peuvent provoquer des irritations des yeux et de la peau et avoir des effets sur les reins ou le foie. Ils contiennent pour la plupart du dichlorobenzène qui est classé comme potentiellement cancérigène et est suspecté d’être un perturbateur endocrinien.
Fort heureusement tous les produits chimiques ne sont pas forcément nocifs pour notre santé et l’application de certaines précautions peut nous abriter de bien des dangers.

3 – Savoir déchiffrer les étiquettes

savoir déchiffrer les étiquettes

L’alternative pour garder une maison saine et éviter la pollution intérieure et de s’intoxiquer avec des produits d’entretien est de se tourner vers des produits sans danger pour la santé et des produits bio.
Mais là encore, il ne faut pas se fier qu’à l’emballage parfois trompeur ou aux pseudo-labels. Il faut rester vigilant et vérifier un certain nombre d’éléments :

Les bonnes questions

Demandez-vous si le produit est labellisé. Si il l’est, intéressez-vous à l’éthique de la marque, à ses engagements pour protéger l’environnement, cherchez à savoir quel organisme a évalué le produit et si cet organisme est fiable et recommandable…

Quelle est la provenance du produit ? Un produit fabriqué près de chez vous, exigera moins de transport et sera donc plus écologique.

Respectez quelques précautions : ne fumez pas et utilisez des gants ou un masque pour vous protéger lors de l’utilisation de produits d’entretien domestiques nocifs. Préférez les produits concentrés qui sont plus écologiques et prenez l’habitude, lorsque vous vous approvisionnez, d’utiliser les recharges correspondant à vos produits car cela générera moins de déchets et moins d’émission de CO2. Stockez vos produits ménagers loin de sources de chaleur et hors de portée des enfants. Pensez à bien refermer les emballages du produit pour éviter la propagation de substances chimiques dans l’air. Portez un masque ou des gants pour vous protéger.

Lisez les notices ! Elles comportent des informations importantes sur les dosages à utiliser, la composition des produits et leur toxicité, quelles sont les conditions de stockage de produit.

Apprenez à décoder les étiquettes. Evitez d’acheter des produits comportant le symbole « danger ». Un danger potentiel ou la présence d’une substance dangereuse doivent être mentionnés. Des pictogrammes figurent sur les étiquettes des produits pour les signaler qu’il s’agisse d’un produit « vert » ou d’un produit issu de la pétrochimie.

Inflammable, corrosif, explosif, irritant, toxique,… chaque danger a son propre pictogramme et ils sont souvent différents selon les pays.

Comment identifier les produits dangereux présents dans nos produits d’entretien ?

60 Millions de consommateur a établi une liste noire des produits toxiques contenus dans certains produits d’entretien.;
Si vous découvrez l’un des éléments de la liste ci-dessous dans la composition de produits que vous utilisez et que vous souhaitez connaître les effets de ces substances sur notre santé, cliquez ici :

• Acide hydro-chlorique (acide chlorhydrique
• Acide oxalique
• Acide sulfamique
• Alkyl ethoxylates et
• Benzisothiazo-linone
• Butoxyéthanol (EGBE)
• Chlorure de benzalkonium
• Didécylméthyl-ammonium chloride
• EDTA
• Ethanolamine
• Ethoxydiglycol (DEGEE)
• Hydrogen peroxyde ou peroxyde d’hydrogène
• Hydroxyisohexyl 3 cyclohexene carboxaldehyde (lyral)
• Hypochlorite de soude
• Iodopropynylbutyl carbamate
• Metaperiodate de sodium
• Méthylchloroisothiazolinone.
• Méthylisothiazolinone
• Phénoxyétahnol
• Sodium hydroxyde ou hydroxyde de sodium

Découvrez le linge de maison 100% naturel

En fibres naturelles de chanvre, le linge de maison Couleur Chanvre est hypoallergénique, antifongique et antibactérien.

4 – Les bonnes pratiques pour minimiser les risques

bonnes pratiques pour éviter la pollution interne

Que faire pour protéger notre santé?

Pour limiter la pollution intérieure et minimiser les risques que tous ces produits peuvent exercer sur notre santé, il suffit d’appliquer quelques règles simples. Les conseils suivants peuvent vous guider considérablement et assurer votre sécurité.

Une première action est de faire la guerre à la poussière pour conserver une maison saine.

 

Prenez l’habitude d’enlever vos chaussures avant d’entrer la maison pour ne pas rapporter d’éléments polluants provenant de l’extérieur.

 

Époussetez vos meubles, bibelots, matériel électronique… et passez généreusement l’aspirateur dans toutes les pièces et partout où cela est possible.

 

Changez les filtres et nettoyez régulièrement votre aspirateur en utilisant un chiffon humide qui retiendra la poussière.

Disposez des plantes dépolluantes dans votre intérieur (fougères de Boston, certaines variétés de lys…)

 

Donnez de l’oxygène à votre intérieur et renouvelez l’air pour éviter l’accumulation de résidus chimiques en ouvrant grand vos fenêtres, surtout lorsque vous utilisez des solvants ou autres produits chimiques. Aérez tapis, matelas et meubles à rembourrages, lessivez tout ce qui peut l’être…

 

Vérifiez que les fermetures de vos produits ménagers sont bien hermétiques afin qu’aucun dégagement toxique ne puisse se propager dans l’air.

 

Evitez de stocker des produits toxiques dans votre maison et préférez les entreposer à l’extérieur hors de portée des enfants ou des animaux.

 

Variez votre alimentation et pour satisfaire les besoins de notre organisme en minéraux, vitamines et fibres, pensez à appliquer les préconisations de la campagne de l’INPES 5 fruits et légumes par jour ! Dans la mesure du possible choisissez des produits bio.

 

Privilégiez les aliments frais, séchés ou surgelés, mais si vous consommez des produits en conserves, préférez ce qui est dans des bocaux en verre aux boîtes plastiques ou conserves en métal.

 

Filtrez l’eau du robinet que ce soit pour la boire ou pour la cuisine et soyez particulièrement attentifs à la qualité de l’eau si vous habitez une maison ancienne car il se peut qu’elle contienne du plomb.

Lorsque vous cuisinez, aérez la cuisine pour faire évacuer la fumée ou les émanations de gaz, utilisez de préférence des poêles et casseroles avec revêtement en fonte, en verre ou en céramique plutôt qu’en teflon. Si malgré tout vous vous servez de casserole en teflon, veillez à ne pas rayer le fond.

 

Pour conserver ou réchauffer vos aliments (ceci est valable également pour les biberons), évitez les récipients en plastique. Si vous les utilisez, lavez-les à la main et débarrassez-vous en dès qu’ils sont abîmés ou rayés car ils sont encore plus toxiques.

 

Utilisez des produits d’entretien faits maison ou verts (après avoir vérifié qu’ils sont réellement écologiques) n’employez pas de produits antibactériens dont l’efficacité n’est pas prouvée et qui pourrait même être dangereux pour la santé.

 

Méfiez-vous des produits cosmétiques et préférez les fabriquer vous-même avec des ingrédients naturels.

 

Aérez votre chambre, votre matelas, votre linge de lit. Ventilez toutes les pièces pour éviter l’humidité et l’apparition de moisissures. En cas d’excès d’humidité dans la salle de bain, séchez la douche et les murs avec un chiffon.

 

Pour assainir l’air, aérez régulièrement, n’entreposez pas vos ordures à l’intérieur et utilisez de produits naturels pour neutraliser les odeurs (bicarbonate de soude, vinaigre blanc…) ou parfumez votre maison avec des huiles essentielles, des agrumes…

 

Pour votre linge de lit, de table vos vêtements, choisissez des fibres naturelles comme le chanvre, le lin ou le coton.
Evitez les objets en PVC, principalement les jouets d’enfants et notamment les jouets de dentition.

 

Bien d’autres pratiques sont à conseiller pour protéger notre environnement et notre propre santé. Evitez par exemple de vous servir de votre voiture pour un oui pour un non. Préférez les transports en commun, le co-voiturage ou des véhicules hybrides ou électriques… ou encore évitez les accumulations d’eaux stagnantes dans votre jardin pour ne pas attirer d’hôtes indésirables. Préférez ’utiliser au jardin des produits naturels pour repousser les insectes ou traiter les maladies de nos plantes,…

 

Faites le tri de vos déchets, réduisez-les et pensez au recyclage.

 

Ne vous exposez pas trop longtemps au soleil et ne pas faire usage de certains écrans solaires qui contiennent des produits toxiques.

 

Pour ne pas se faire piquer par les insectes, n’hésitez pas à fabriquer des répulsifs maison à base de produits naturels ou d’huiles essentielles. L’huile essentielle de menthe, le citron ou le vinaigre blanc sont d’excellents répulsifs contre les taons, la citronnelle chasse les moustiques…

5 – Consommer autrement ? Les produits naturels

produits naturels pour consommer autrement

La pollution est partout, dans l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les produits que nous utilisons, nos murs, les produits domestiques alimentaires ou d’entretien, nos déchets… A l’échelle individuelle, il est temps de consommer autrement et de vider nos placards de tous ces produits dangereux et toxiques et de les remplacer par des produits ménagers bio, naturels et sans danger pour notre santé.

Les produits ménagers Bio et les substituts naturels

Des sites commerçants s‘engagent dans le développement durable et proposent un vaste choix de produits écologiques pour la maison et la toilette.

Le site Abonéobio qui associe un blog de conseils pour mieux consommer bio et un site de vente en ligne de produits d’entretien écologiques, vous guide dans votre choix de produits respectueux de l’environnement et de votre santé. Il propose notamment une solution d’abonnement permettant une livraison à votre domicile tous les 3 mois des produits écologiques que vous avez choisi. Plus d’oubli ni de colis lourds à porter, ils arrivent directement chez vous !

produits bio pour la maison pour eviter la pollution intérieure

Il existe également de nombreuses recettes écologiques pour entretenir et garder sa maison saine et qui plus est, ces recettes s’avèrent également être économiques et faciles à mettre en pratique !

 

Exit les produits industriels chimiques et la pollution intérieure et bienvenue aux bons réflexes et aux produits naturels indispensables :

L’eau chaude d’abord est un élément essentiel pour le ménage, notamment pour venir à bout des graisses. Pour plus d’efficacité on peut y ajouter du savon ou des cristaux de soude.

 

Certains produits naturels sont très efficaces et sans danger pour notre santé :

    • Le savon neutre liquide qui est une base lavante sans parfum, sans colorant, qui peut être utilisée comme telle ou bien mélangée à d’autres ingrédients pour réaliser des savons personnalisés.

 

    • Le savon de Marseille est surtout efficace pour l’usage corporel ou le lavage du linge. Il a des propriétés antiseptiques.

 

    • Le savon noir permet de tout nettoyer du sol au plafond dans la maison, il est le savon le plus efficace pour son pouvoir dégraissant et détachant. Il s’utilise surtout dans la cuisine pour nettoyer hottes et fours mais également pour détacher notamment les taches de goudron.

 

    • Le sel permet de fixer le couleurs, il absorbe (lorsque l’on fait des taches de vin sur une nappe, par exemple), désodorise, décape et détache.

 

    • Le percarbonate de sodium est une solution miracle et écologique pour venir à bout des taches. Il permet de blanchir et de désinfecter sans ajout de chlore ou de phosphates

 

    • L’huile d’olive est idéale pour nettoyer les surfaces en bois car elle les nourrit et les fait briller

 

    • Le bicarbonate de soude qui a des propriétés nettoyantes, abrasives (pour le nettoyage des plaque de cuisson vitrocéramiques, l’argenterie et fait blanchir les dents), neutralisantes non seulement d’odeur mais freine également le développement des champignons et bactéries et adoucissantes pour l’eau, pesticide, insecticide pour jardiner bio

 

    • Les cristaux de soude qui permettent de dissoudre les graisses, détartrer, débarrasser la plomberie de la matière organique, nettoyer les sols, la salle de bain

 

    • Le vinaigre blanc aux multiples qualités : désodorisante, nettoyante (vitres, miroirs, salle de bains, toilettes, cuisine), dégraissante, désincrustante, désinfectante, détartrante, apaisante pour les piqures d’insectes…

 

    • Les huiles essentielles (HE) aux principes actifs divers, assainissants, antibiotiques, antiseptiques, désinfectants. Elles peuvent être utilisées pour le ménage soit en diffusion, soit ajoutées à la lessive pour freiner le développement microbien, assainir l’air d’une pièce et combattre les infections respiratoires comme l’HE d’eucalyptus, de pin, de thym ou de lavande. Nos préférées à l’efficacité reconnue : l’HE de cannelle car antibactérienne très puissante à très large spectre, HE d’arbre à thé pour ses propriétés antibactériennes majeures à large spectre, actives contre un grand nombre de microbes et HE de citron car antiseptique par voie olfactive pour assainir les locaux

En plus de ces produits de base, il y a encore d’autres produits écologiques à connaitre, et dont l’usage vous aide à garder votre maison saine et à lutter contre la pollution intérieure :

 

  • Le blanc d’Espagne est idéal pour nettoyer et faire briller les vitres, les cuivres, l’argenterie, le marbre…
  • La terre de Sommière est un très bon détachant naturel pour les tapis, moquettes, carrelage, canapés… grâce à son pouvoir absorbant
  • Les cendres peuvent servir à l’entretien de la maison et plus particulièrement pour absorber de l’huile renversée sur un carrelage ou nettoyer et enlever des traces de teintures.
  • Les pelures de pomme de terre font briller l’inox et le verre, pour détacher l’herbe
  • Le citron permet de détacher et blanchir le linge jauni ou décoloré, redonne de l’éclat à l’émail ou à la pierre, dégraisse, nettoie, désinfecte, désodorise (un réfrigérateur ou une poubelle par exemple), chasse les fourmis (avec les épluchures).
  • Le marc de café peut se révéler très utile pour désodoriser un réfrigérateur, dégraisser la vaisselle ou les plaques de cuisson, déboucher les conduits d’évacuation d’eau et les désodoriser, réparer les égratignures sur les parquets, meubles en bois…
  • L’eau oxygénée peut être utilisée dans la cuisine, pour le ménage car elle désinfecte le bois, les éponges, pour enlever les taches de vin rouge, de transpiration, de sang, ou sur la pierre ou le carrelage. Elle désinfecte les toilettes, le réfrigérateur et les plans de travail, la moisissure et blanchit le linge blanc.

Les recettes de grand mères pour fabriquer ses propres produits ménagers bios

recette de grand mere contre la pollution interieure

Voici également quelques recettes pour réaliser des produits ménagers efficaces contre la pollution intérieure :

Réaliser son produit –vaisselle maison : dans un flacon de 500ml, on mélangera 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, 1 cuillère à soupe de cristaux de soude, 1 cuillère à café de savon noir dilué dans un peu d’eau et 15 à 20 gouttes d’une huile essentielle

 

Un nettoyant/désinfectant qui s’utilise pour nettoyer toutes les surfaces qui méritent d’être désinfectées (poubelles, sols…) et s’assurer d’avoir une maison saine : On versera à l’aide d’un entonnoir dans un récipient d’une contenance de 2 litres : 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude mélangées à 1.5 litres d’eau chaude. On ajoutera la préparation du mélange suivant : dans un verre une cuillère à soupe de vinaigre blanc à 3 cuillère à soupe de jus de citron (ou 3 cuillères à soupe d’un mélange d’huiles essentielles comme par exemple : HE de menthe, HE de citron, HE d’Arbre à thé, HE de pin…). Une fois tous ces ingrédients mélangés, bien secouer la solution obtenue.

 

Une lessive maison : Dans 2 litres d’eau bouillante, ajoutez 100g de copaux de savon de Marseille et quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix. La solution une fois reposée durant toute une nuit pourra être utilisée à raison d’un petit verre de cette composition par lessive. On pourra ajouter un peu de vinaigre blanc en guise d’adoucissant.

 

D’autres astuces de grand-mères
Voici quelques détachants naturels pour les tissus qui ne participeront pas à la pollution intérieure.
Lorsqu’un vêtement est taché, il faut toujours procéder au détachage avant de le laver pour éviter de fixer la tache.
• Pour enlever une tache de sang récente, on peut appliquer un glaçon pour diluer la tache.
• Pour traiter une tache de vin rouge, on utilisera du vinaigre blanc.
• Le lait vient à bout d’une tache d’encre. On recouvrira la tache de lait durant toute une nuit et l’on renouvelera l’opération jusqu’à disparition de la tache avnt de procéder au lavage.
• une tache de thé pourra être traitée avec du jus de citron, de l’eau oxygénée ou une solution de percarbonate
• une tache de café partira avec de l’eau oxygénée.
• Le jus de citron est un nettoyant idéal pour les cuivres. Il suffit de frotter les cuivres à l’aide d’un chiffon préalablement trempé dans du jus de citron puis de les faire briller avec un chiffon propre.
• Pour nettoyer l’argenterie, la disposer sur du papier d’aluminium, la recouvrir de gros sel ou de bicarbonate de soude, verser de l’eau très chaude pour recouvrir le tout et laisser reposer 1 heure.

Favoriser les produits de consommation non toxiques

Puisque bien des produits industriels contiennent des composants chimiques toxiques participant à la pollution intérieure des espaces confinés dans lesquelles nous vivons, l’idée est de consommer autrement en préférant des produits bio, en fabriquant des produits soi-même à base de produits naturels et en utilisant du matériel qui ne menacent pas notre santé.

Nous avons besoin de matériel écologique pour le ménage d’une maison saine, voici l’équipement basique nécessaire :

 

  • Des torchons que l’on choisira dans une matière naturelle en coton, en lin ou en chanvre, si possible cultivés et fabriqués en France. On peut également recycler de vieux vêtements en les transformant en torchons
  • Des lingettes et serpillères en microfibre très efficaces pour retenir la poussière et pratique d’entretien car elles sont lavables en machine et sèchent très rapidement. Elles permettent de consommer peu d’eau et peu de détergent et s’utilisent dans toutes les pièces de la maison.
  • Un balai avec manche en bois qui pourra être utilisé pour le lavage des sols et des brosses en fibres naturelles. Sa consommation d‘énergie est nulle
  • Une pelle à poussière en bois pour ramasser ce qui a été balayé.
  • Une brosse WC en bois et fibre naturelles
  • Une brosse à dents qui permet d’accéder aux encoignures et de nettoyer des objets de petite taille.
  • Des balles de lavage permettent de brasser le linge et de le laver en profondeur, sur cycle court, avec une quantité réduite de lessive et rendent inutile l’usage d’un adoucissant…
  • Des balles de séchage pour le sèche-linge, elles permettent de réduire la durée du séchage et évitent l’utilisation d’assouplissant
  • Des éponges végétales biodégradables, fabriquées avec de la cellulose ont une grande capacité d’absorption
  • Une lavette en cuivre qui permet un lavage en profondeur, sans risque de rayer vaisselle et ustensiles de cuisine et elle ne rouille pas
  • Des sacs poubelles écologiques, biodégradables qui respectent l’environnement

Avoir le réflexe écolo pour nos enfants, choisir des jouets sans produits toxiques

jouet-en-bois-pollution-interieure

Il y a quelques années, une étude de 60 millions de consommateurs pointait que des produits dangereux pour la santé étaient présents dans plus de 45% des jouets testés. Certains jouets peuvent, en effet,contenir des substance toxiques. On trouve par exemple dans certaines poupées du bisphénol A, des phtalates, du plomb,… Des substances allergènes peuvent être détectées également dans les peluches…Plomb et métaux lourd, peuvent être trouvés dans des jouets en bois peints. Il arrive que les peintures, crayons de coloriage, pâtes à modeler… contiennent du plomb, des phtalates, du chrome et autres produits tout aussi toxiques…
Il n’est donc pas facile de choisir parmi tout cet éventail de jouets présents sur le marché.

Choisir des jouets en bois non traité, non vernis, des poupée en tissu, des peluches en fibres naturelles, des peintures à l’eau, des colorants naturels, des jouets avec la mention “sans PVC”, ou des jouets utilisants les énergies renouvelables… Lorsque l’on achète un jouet en bois ou en carton s’assurer qu’il a une certification FSC qui répond notamment à des exigences environnementales et de protection de nos forêts. Préférer les jouets estampillés fabrication française pour moins de transport et privilégier les emplois locaux.

Certaines marques françaises de jouets produisent des jouets non toxiques. Elles sont très engagées dans la protection de l’environnement et proposent des jouets dont la vocation est non seulement l’éveil et le développement de l’enfant mais aussi le respect de notre santé et des valeurs écologiques.Certaines marques n’utilisent ni matière plastique, ni peinture, ni vernis, ni paraffine. D’autres fabriquent des jouets (peluches, poupées, déguisements…) à partir de produits recyclés.
Il existe également des formules qui permettent de donner une seconde vie aux jouets : des Associations récupèrent des jouets qui sont redistribués et, passent ainsi d’une famille à l’autre. Des sites proposent des jouets à la location pour renouveler les jouets en évitant le gaspillage.

Voici quelques conseils pour acheter et utiliser sans risque des jouets:

Malgré les directives européennes, le label CE n’offre pas la garantie qu’un jouet n’est pas toxique, aucun contrôle des substances toxiques n’étant effectué sur les jouets.
Il est donc préférable de choisir un jouet qui ait non seulement le label CE mais également un écolabel comme par exemple les labels “NF Petite enfance” ou “Oeko Tex 100 et 1000” qui garantissent des produits dans matières toxiques et respectant les normes de sécurité.

On pourra également choisir des jouets fabriqués selon les normes du commerce équitable.

Débarrassez les jouets de leurs emballages rarement écologiques et recyclables et laissez les à l’air libre quelques jours avant de les utiliser, ce qui permettra aux substances toxiques.

Avant de les utiliser, lavez tous les jouets qui peuvent l’être, vérifiez qu’aucune partie du jouet ne puisse se décoller et être ingérée.

Les cosmétiques Bio

Les produits de beauté s’appliquant à même la peau, les consommateurs, surtout s’ils sont allergiques, sont de plus en plus vigilants quant aux produits qu’ils utilisent. C’est pourquoi ils choisissent des marques de produits certifiés bio ou avec l’engouement du DIY, s’essayent à la fabrication de leurs propres produits.

Pour s’y retrouver un peu, il existe des labels de produits certifiés bio. Ceux-ci s’engagent pour la plupart à utiliser des substances naturelles (un pourcentage souvent minime – entre 5 et 10% – devant être issu de l’agriculture biologique), à ne pas faire d’expérience sur les animaux et à ne pas utiliser de produits chimiques. Il faut prendre le pli de bien vérifier la composition des produits que l’on achète.

De nombreux ateliers fleurissent sur le net pour enseigner l’art de réaliser soi-même ses cosmétiques. En plus d’avoir le plaisir de les composer, on est assuré que nos produits ne contiennent pas de substances toxiques car on en choisit la composition exacte : huiles essentielles, cires naturelles, huiles végétales,… aux vertus multiples et qui n’agressent pas la peau. La plupart du temps, les produits faits soi-même contiennent plus de principes actifs que ce que l’on trouve dans le commerce.

Le chanvre pour votre santé et votre bien être !

Découvrez le linge de maison Couleur Chanvre aux teintures écologiques (certification GOTS 3.0)